CONTACT

Catégorie: Presse

Les tendances de recherches 2012 dans le secteur automobile

Publié le Mercredi 16 janvier 2013Un commentaire


Universem et Click Your Car révèlent les résultats de leur étude sur les tendances de recherches Internet dans le secteur automobile en Belgique au cours de l’année 2012.

Les marques les plus recherchées en 2012, BMW en pole position

Top 5 des marques recherchées au cours de l'année 2012.

Top 5 des marques recherchées au cours de l’année 2012.

BMW, Ford et Audi sont les 3 marques qui ont remporté le plus de succès sur Internet ! Elles sont suivies de près par Mercedes et Volkswagen qui figurent ainsi parmi les marques les plus populaires auprès du public.

L’Audi A3, l’Opel Astra et l’Audi A4 sont les modèles qui ont le plus été recherchés sur la toile. La Mini Cooper et la Ford Fiesta viennent compléter ce classement.

Salon de l’auto, minimum 70% de hausse par rapport au reste de l’année

Le Salon de l’Auto est également une bonne occasion pour les marques d’augmenter leur visibilité sur la toile et de facto les ventes. En effet, celles-ci sont nombreuses à faire de la publicité afin d’attirer un maximum de visiteurs sur leur site et sur leur stand.

Google Tendances des recherches   Recherche sur le Web   intérêt pour  salon auto    Belgique  90 derniers jours

Google Tendances des recherches Recherche sur le Web intérêt pour « salon auto » Belgique 90 derniers jours

Le mobile en très forte progression

Entre janvier et décembre 2012, la recherche mobile dans le secteur automobile a augmenté de 61%. Et pourtant, nombreuses sont les marques qui n’ont pas encore adapté leur site et ferment ainsi la porte à de nombreux visiteurs/clients potentiels !

Séisme sur la toile avec la nouvelle fiscalité des voitures de société

Certains évènements ont provoqué un pic de recherches important notamment la nouvelle fiscalité sur les voitures de société en fin 2011. Pendant la période d’incertitude par rapport aux mesures prises par le gouvernement, la population belge s’est rendue sur Internet pour obtenir des informations supplémentaires.

Les voitures électriques ont été plus sollicitées sur Internet que les hybrides mais ont généré moins de ventes. Elles sont donc plus populaires mais leur coût reste un obstacle comparé aux hybrides plus abordables.

 


Veuillez remplir ci-dessous votre nom et adresse e-mail pour recevoir immédiatement le dossier complet par e-mail.



Persbericht zoektrends in de autosector 2012

Publié le


Universem en Click Your Car onthullen de resultaten van hun onderzoek naar trends in zoekopdrachten op het Internet in de automobielsector in België tijdens 2012.

De meeste gezochte merken van 2012, BMW in pole position

Top 5 meest gezochte merken in 2012.

Top 5 meest gezochte merken in 2012.

BMW, Ford en Audi zijn de 3 meeste gezochte merken op het Internet. Ze worden nauw gevolgd door Mercedes en Volkswagen die volgens het publiek mee tot de populairste merken behoren.

De Audi A3, de Opel Astra en de Audi A4 zijn de modellen waar het meeste naar gezocht werd op het Internet. De Mini Cooper en de Ford Fiesta sluiten deze top 5 af.

Autosalon, stijging van minstens 70% in zoekopdrachten tegenover de rest van het jaar

Veel merken zien het Autosalon als een ideale gelegenheid om hun zichtbaarheid op het Internet te vergroten, en daarmee ook hun verkopen. Ze investeren extra in reclame om een maximaal aantal bezoekers naar hun website en stand te krijgen.

Google Trends   Interesse in Google Zoeken   autosalon    België  Afgelopen 90 dagen

Google Trends Interesse in Google Zoeken « autosalon » België Afgelopen 90 dagen

Mobiel zit in de lift

Tussen januari en december 2012 is het aandeel van mobiele zoekopdrachten in de automobielsector gestegen met 61%. Het valt echter op dat vele merken hier nog niet zijn op voorbereid. Hun websites zijn niet aangepast aan mobiele surfers wat resulteert in verloren bezoekers en zelfs potentiële klanten.

Schok op het Internet met de nieuwe belasting op bedrijfswagens

Verschillende gebeurtenissen hebben gezorgd voor een piek in zoekopdrachten, met als uitschieter de nieuwe belasting op bedrijfswagens eind 2011. Toen er onzekerheid heerste over de aankomende maatregelen richtte de Belgische bevolking zich tot het internet om bijkomende informatie te verkrijgen.

Hoewel er meer naar elektrische wagens werd gezocht, verkochten hybride wagens beter. Elektrische wagens zijn dus populairder maar hun kostprijs blijft een obstakel tegenover de veel betaalbaardere hybrides.

 


Om het onderzoek per email te ontvangen, gelieve het formulier hieronder in te vullen.



Analysez le ROI de toutes vos campagnes avec Google Analytics

Publié le Mardi 27 novembre 2012


Déterminer le Retour sur Investissement (ROI) des campagnes lancées pour un site internet ou une application mobile est la clé pour comprendre ce qui a bien fonctionné, ce qui peut être amélioré et surtout actionné pour faire mieux campagne après campagne.

Il y a quelques semaines, Google Analytics annonçait les prochaines évolutions de la plateforme (Universal Analytics) avec un focus important sur le customer analytics mais aussi la mise à disposition à tous de la fonction d’import des coûts liés à une campagne en quelques clics. C’est maintenant disponible en « beta » et découvrons ensemble comment procéder et quels sont les avantages d’avoir ces données supplémentaires directement dans Google Analytics !

Evolution de Google Analytics : Universal Analytics

 Avantages de l’import des données de coût

La liaison entre Google Adwords et Google Analytics est parfaite et permet en quelques clics de déterminer les campagnes, annonces et / ou mots-clés les plus performants afin d’optimiser son budget investi en publicité. C’est facile et c’est l’une des pierres angulaire du business modèle de Google qui montre par « A + B » qu’une campagne est rentable ou non et pousse l’annonceur à en faire plus !

Dès qu’un site fait une campagne de publicité par d’autres moyens, c’est tout de suite beaucoup plus compliqué ou plutôt cela l’était ! Exemple pratique, imaginons le site e-commerce mon-beau-pull.com qui a eu un budget de publicité comme suit pour le deuxième jour des soldes d’été :

  1. Campagne Google Adwords : 21.22$
  2. Campagne Bing/Yahoo : 11.10$
  3. Affiliation : 5.88$

Avant, il aurait du regarder manuellement chaque source et encoder les résultats manuellement pour les comparer dans Excel. Dans un futur très proche, on pourra uploader les données de coût des campagnes 2 et 3 dans Google Analytics et faire des analyses poussées de rentabilité. Exemple :

Exemple d’analyses possibles grâce à l’import de données dans Google Analytics

Le responsable qui aura ces données devant lui pourra prendre en quelques minutes la décision de continuer ces publicités, augmenter le budget ou stopper le cas échéant. Le focus sur le ROI et des décisions « data-driven » sont évidents avec ce genre de tableaux clairs et nets!

L’import des coûts en pratique

Pour faciliter le processus d’import des données, Google offre deux possibilités:

  1. Upload via l’interface web et un fichier csv (fichier standardisé de données souvent fait en Excel)
  2. Upload réguliers via l’API de Google Analytics pour automatiser complètement la solution ! Un plugin sur Bing Ads (solution publicitaire de Microsoft/Yahoo!) ne devrait pas tarder pour aider les annonceurs à ne pas dénigrer cette plateforme importante aux USA notamment.
Pour l’interface web, cela se passe en trois étapes :

Etape 1 : Accès à l’outil d’import des coûts

L’outil étant disponible uniquement en Beta, il faut vérifier s’il est déjà disponible dans Google Analytics. Pour cela, connectez vous à Analytics via http://www.google.com/analytics/, sélectionnez le compte approprié et rendez-vous dans la zone d’administration (en haut à droite dans la barre orange). Ensuite vous devriez voir l’onglet « Définitions personnalisées » :

 

Listing des sources de coûts importées dans Google Analytics

Etape 2 : ajout d’une source de données de coût

On peut donc ajouter jusqu’à 25 sources de données de coût dans Google Analytics. Chaque source est caractérisée par un Nom, une description, un type (ici que de coût) et associée à un ou plusieurs profils d’un compte comme on peut le voir dans l’exemple ci-dessous :

Ajout d’une source de données de coût dans Google Analytics

Attention : on ne peut supprimer une source de données mais on peut déselectionner tous les profils et donc cela ne se verra plus dans les analyses.  On ajoutera une source de donnée par campagne de publicité/affiliation/newsletter/ … Après création, on aura un Custom Data Source ID qui pourra être utilisé pour l’API. A noter qu’il faut toujours créer la source de données via l’interface web même si on utilise l’API pour ajouter les données (voir étape 3).

Etape 3 : Importer des données de coût

C’est l’étape qui demande le plus de préparation pour rassembler les données de manière structurée dans le fichier CSV (Excel simplifié) en ayant dans la première ligne, les paramètres des colonnes et dans les autres lignes, les données effectives. On pourra sélectionner une large variété de dimensions (variables dans Google Analytics) comme la source et le support (obligatoire), la campagne, le mot-clé, l’url affichée, … On rajoutera obligatoirement les trois métriques suivantes : coût des annonces, nombre de clics et nombre d’impressions. La liste complète des éléments possibles pour l’import est disponible sur l’aide de Google.

Exemple d’un fichier d’import (source : Google) :

Exemple de fichier CSV pour l’import des coûts.

Après import des données, c’est enfin prêt ! Et on peut renouveler l’opération régulièrement pour mettre à jour les données (toujours la différence par rapport au dernier import). Tous les détails pour mettre à jour les données via l’API sont disponibles ici.

 Conclusions

On notera néanmoins qu’il faudra bien « tagger » ses campagnes avec les bonnes sources et support pour aller dans les même détails que l’import des sources de données de coût. L’outil pour ajouter les tags aux urls est disponible ici : http://support.google.com/analytics/bin/answer.py?hl=fr&answer=1033867 Au final, il faudra être précis et bien mettre en place les différentes campagnes mais c’est pour un mieux afin de rassembler en un seul endroit les données pour des analyses de rentabilité complètes !

Universem a une grande expérience dans la mise en place de solutions de web analytics avancées et des analyses du ROI pour vous aider à prendre les bonnes décisions. N’hésitez pas à nous contacter !


Mobile App Analytics : des annonces prometteuses

Publié le Jeudi 5 juillet 2012


La semaine dernière avait lieu la plus grande conférence de Google à destination des développeurs : Google I/O. Pendant 3 jours, les équipes de Google ont présenté les dernières nouveautés pour Android, Google Glasses, Google+, … et  aussi en Mobile App Analytics. Une solution très prometteuse sur plusieurs points que l’on va découvrir ensemble dans cet article.

Le Mobile App Analytics, kesako?

En résumé, Google a annoncé une version spécifique de Google Analytics, sa solution de mesure de l’audience d’un site web, pour analyser qui téléchargeait une application mobile, que font les utilisateurs avec celle-ci et s’ils remplissent les objectifs de l’application.

L’objectif du Mobile App Analytics est d’aider les « marketeers » et développeurs dans la mesure de la performance des applications mobiles en fournissant des rapports précis sur les points clés jalonnant le parcours d’un utilisateur/client mobile.

On pourra ainsi répondre à des questions simples mais très pertinentes pour tout projet d’application mobile avec une solution unique qui manquait à la solution de Web Analytics de Google jusque maintenant.

Google Analytics Mobile App tracking en pratique

On aura donc accès à une solution complète d’analyse de l’utilisation d’une application pour comprendre :

  • L’acquisition de nouveaux utilisateurs de l’application: comprendre par où sont arrivés les mobinautes sur la page de téléchargement de l’application sur Google Play. Malheureusement, cela ne fonctionne pas sur l’App store d’Apple qui ne transfère pas les informations. Pour les applications Android, cela sera très utile pour mesurer la performance de différentes actions pour la promotion d’une application : campagne Adwords mobile, campagne display dans d’autres applications, campagne emailing, lien sur le site traditionnel … et ainsi pouvoir déterminer le coût par téléchargement ! Un exemple ci-dessous provenant de l’article du blog de Justin Cutroni, Google Analytics Advocate:
Sources des téléchargements d'une application

Google Play, sources de téléchargement d’une application

  • Qui sont les utilisateurs de l’application? On aura plus d’informations sur la localisation et la démographie de l’application. On aura aussi une vue complète des smartphones utilisés par les utilisateurs.
Aperçu des utilisateurs de l'application et des smartphones utilisés

Localisation des utilisateurs de l’app et modèles des smartphones utilisés

  • Quel est l’engagement des utilisateurs avec l’application? Quels écrans utilisent-ils, que font-ils, quel est leur parcours dans l’application (voir screenshot ci-dessous) ou encore à quelle fréquence utilisent-ils l’app? En plus de cela, on pourra trouver tous les « crashs » et autres erreurs qui sont enregistrées par Google Analytics.
Flux de l'utilisation d'une application mobile

Flux d’utilisation entre les écrans d’une application mobile

Durée d'une session d'utilisation d'une application mobile

Durée des sessions pour une app mobile

  • Quels objectifs ont été remplis via l’application? Si on parle de m-commerce ou commerce via les mobiles, on pourra mesurer avec précision les revenus grâce au e-commerce tracking. Via des évènements, on pourra mesurer d’autres objectifs de l’application comme un formulaire de contact rempli, une promotion de l’application via les réseaux sociaux ou toute autre élément clé pour mesurer l’efficacité de l’app.
Revenus générés par une application mobile

Exemple de revenus générés par une application mobile grâce au e-commerce tracking

L’installation du mobile app analytics demande néanmoins des développements techniques et c’est beaucoup plus complexe que la version destinée aux sites web. La mesure est très dépendante de l’application et une bonne compréhension de celle-ci est indispensable pour utiliser au maximum les données et paramétrer le suivi des différents écrans d’une app. Il est noter que le Mobile App Analytics est encore en version Beta et on peut demander accès à cette adresse avec une priorité pour les personnes présentes à la conférence de Google I/O.

Avantages du Mobile App Analytics

Avec cette version spécifique de Google Analytics pour les applications mobiles, Google rattrape une partie de son retard par rapport à la concurrence. C’est également une obligation pour les entreprises de mieux comprendre l’utilisation des applications qu’elles mettent sur le marché.

Avec une mesure précise du ROI, cela va renforcer la crédibilité du secteur et augmenter les investissements si le ROI est positif. Les enjeux financiers en terme de publicité deviennent très importants et Google ne peut laisser passer le train. Ainsi eMarketer estime les investissements publicitaires sur mobiles à 2.6 milliard de $ sur l’année 2012 rien qu’aux Etats-Unis !

En mesurant précisément l’engagement des utilisateurs avec l’application, les développeurs et designers peuvent améliorer l’ergonomie et les fonctionnalités de celles-ci et au final proposer une meilleure expérience utilisateur.

Mobile App Analytics Beta

Mobile App Analytics Beta : test en cours chez Universem

Perdu dans le mobile app Analytics? Universem travaille déjà à des solutions de tracking pour ses clients via un accès à la Beta et des campagnes en mobile marketing depuis de nombreux mois avec succès. N’hésitez pas à nous contacter ou réagir à cet article pour toute question !


Sélection en référencement & co #64

Publié le Lundi 16 janvier 2012


L’année 2012 bien entamée, les informations dans le domaine du référencement, du web marketing et du web analytics tombent et découvrez ci-desous une sélection réalisée par l’équipe d’Universem:

  • Google Search Gets Social- What it Could Mean for Marketers : La semaine passée, nous mettions en avant la mise à jour importante de Google pour personnaliser les résultats du moteur de recherche en y intégrant massivement Google +. Le blog de Forrester revient sur ce changement et analyse les conséquences pour les marketeurs. Les challenges et opportunités sont nombreux !
  • Search Analytics: Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics ? Ce livre blanc édité par Mazeberry analyse en détails comment analyser le résultat de son référencement et les campagnes d’online marketing. Le tout est orienté vers l’analyse des entonnoirs de conversion multicanaux et l’apport de chaque canal aux objectifs (conversions) d’un site. Clair et précis !
  • Quels supports exploiter pour les médias sociaux BtoB : On nous pose souvent la question de comment exploiter les médias sociaux dans les entreprises qui sont exclusivement dans un environnement BtoB. Fred Cavazza analyse le sujet en parcourant les différents médias sociaux possibles pour ce cas : YouTube, Twitter, SlideShare, LinkedIn, …
  • 12 B2B Social Media Predictions for 2012 : Toujours dans les médias sociaux B2B, on pourra lire avec attention 12 prédictions pour 2012 lancées par Social Media B2B. Les grandes tendances s’y retrouvent (ROI, médias sociaux enfin pris aux sérieux, …) avec un point de vue plus avant-gardiste qu’en Europe (site US).
  • Master Mobile Marketing in 2012 : HubSpot a organisé la semaine passée un atelier sur le mobile marketing en donnant des conseils pratiques pour se lancer et en insistant sur le ciblage des annonces en fonction de l’usage spécifique du mobile. Les présentations des intervenants sont disponibles ci-dessous et la vidéo sur le site d’HubSpot.